© 2005-2018 by GILROYPHOTORAPHE. Tous droits réservés. Mentions légales

"En application du code de la propriété intellectuelle le Site, les textes et les photographies sont une propriété exclusive de Gil Roy.
D'une manière générale, Gil Roy accorde un droit gratuit, personnel, non-exclusif et non-transférable d'accès et d'utilisation du Site,
tout autre droit étant expressément exclu sans l'accord préalable écrit de Gil Roy, toute reproduction/copie/capture est interdite"

  • Instagram Gil Roy
  • Facebook Gil Roy
  • Google+ Social Icon
  • LinkedIn Gil Roy

   Je suis reporter photographe, réalisateur et cadreur de films documentaires pour des ONG, la presse d'information et des sociétés de production.

 

Après m’être intéressé aux populations d’Afrique continentale et de Madagascar, j'ai  tourné mon attention vers « la rue », ce qui la structure et l'anime. Dans ce cadre, j'ai consacré une partie de mon travail  aux « indésirables » en marge de la société française (sdf, sans papier, gens du voyage, victimes de la ségrégation raciale, etc.). Je me suis plus précisément intéressé à la communauté Rom dont on parle beaucoup en France et qui, en dépit de cela, reste mal connue.

 

A 31 ans, je prépare un long métrage documentaire sur deux familles Rom que j'ai suivi, en immersion entre la France et la Roumanie, pendant six ans. Un livre sur le même sujet est en écriture.

 

Depuis 2015, je travaille aussi sur la Côte d'Ivoire et le Moyen-Orient .

​​​

 

On regarde trop souvent sans voir.

 

Le faiseur d’images, lui, a l’œil analytique, parfois mécanique, pour observer et saisir le bon moment. Mais son talent réside peut-être dans sa sensibilité, dans le frisson que lui procure l’instant. Cet instant où il se fait voleur de temps, pour une vibration qu’il ne faut pas rater, une éphémère seconde, une rencontre avec l’invisible.

 

L’appareil photo ou la caméra se doit d’être, pour le faiseur d’images, l’arme d’un soldat pacifique, une machine à témoigner, du meilleur comme du pire.